Disons qu’il n’y a pas grand chose de mieux, que de siroter une bière fraîche sur une terrasse dans un square du centre-ville de Budapest en regardant passer des nanas plus incroyablement belles les unes que les autres. Tout ça sous le soleil clément d’un mois de mai annonciateur d’un été tout aussi chaud que glorieux.

Pas grand chose de mieux, en effet, à part peut-être faire exactement la même chose au bord d’une piscine ( en fait, appelées ici, « strand » c’est-à-dire « plage », car il s’agit plus de complexes de piscines avec espaces verts, buvettes, saunas etc..  elles ouvrent toutes le premier mai, chaque année ) où les nanas susmentionnées se promènent pour le coup toutes en bikini!

enterrement de vie de garçon Budapest


Cependant, pour mériter le farniente, il est impératif de boire un bon cocktail d’adrénaline en allant faire un peu de wake-board ou du toboggan et retrouver ainsi, un court instant, la légèreté de l’enfance avant de plier sous les lourdes responsabilités du mariage.
La plupart des bains thermaux disposent également d’espaces à l’extérieur où se faire bronzer la carcasse s’impose en choix plus qu’évident.

Tout comme les piscines, les boîtes de nuit à l’air libre ouvrent également le premier mai. On peut donc aller danser sous les étoiles au bord du Danube, en centre-ville ou sur l’île Marguerite.

enterrement de vie de garçon Budapest



En mai donc:

Faire trempette
Faire bronzette
Faire la fête
Ou ça rime, je sais
c’est même fait exprès
Vive Budapest au mois de mai.