Mieux que l’aspirine ou le café.

Que faire le dernier jour de votre week-end EVG à Budapest et comment vaincre la gueule de bois ?

Beer Bike, EVG d'Enfer Budapest

Vendredi on arrive, tête fraîche, chemise repassée, prêt à faire la fête. Samedi, réveil difficile, mais bon, on se douche, on mange un bout, et peut-être le premier verre à midi donne moyennement envie, mais après, on se rend vite compte qu’au final ça passe tout seul. Dimanche par contre, on a le sourire encore moins sincère à l’idée de la petite bière du lendemain. Et pourtant le week-end EVG n’est pas encore fini, il vous faudra assumer.

Des activités qui donnent la pêche et vous aident à se remettre de la veille

Voici le remède EVG d’Enfer :

  • se faire réveiller par une stripteaseuse déguisée en femme de chambre. Aussi efficace qu’agréable, le futur marié ne se rendra même pas compte de son mal de tête.
  • Se faire tremper dans l’eau thermale remplie de minéraux. Les différents saunas et hammams, le soleil et l’air frais peuvent faire des miracles à votre corps fatigué, en plus, ça vous fait visiter un magnifique bâtiment historique.
  • Et c’est maintenant qu’il est fortement conseillé de ne pas céder à la tentation de faire une petite sieste, mais d’enchaîner tout de suite avec le tour en vélo à bière. Ça ne peut pas être un hasard que le point de départ se trouve à juste quelques minutes à pied des bains thermaux. La musique, le paysage, le fait de bouger un peu les jambes et les 20 litres de bière garantiront que vous repartirez de Budapest en bonne humeur. 
😈👯‍♀️🏊‍♂️🍻🚴‍♂️🏛🚐🛫